Numérisation des Traditions Nationales Orales

La préservation du patrimoine culturel mondial

Remise du contrat de subvention pour le projet "Traditions nationales orales" (TON) Agrandir l'image (© Ambassade d'Allemagne)

Depuis 1981, la République fédérale d’Allemagne soutient la préservation du patrimoine culturel mondial dans le cadre d’un programme du ministère fédéral des Affaires étrangères, afin de développer la sensibilité du pays partenaire à sa propre identité nationale et de promouvoir un dialogue culturel entre partenaires. Dans le cadre de son appui à la préservation du patrimoine culturel national, l’Allemagne accordent une subvention financière à l’Institut Mauritanien de Recherches Scientifiques (IMRS) pour son projet de la numérisation des traditions nationales orales (TON). Le contrat de subvention fut signé le 17 mars 2016 par la responsable de l’établissement, Madame Ebnete Mint El Khalis, et le coordinateur du projet, M. Elemine Ould Mohamed Baba Moustapha en présence de  l’Ambassadrice Carola Müller-Holtkemper à Nouakchott.

Le Projet en détail

L’historiographie de la Mauritanie est restée jusqu’à nos jours dominée par les écrits émanant d’une même classe sociale, écrivant principalement en arabe et se focalisant sur des régions particulières du territoire Archive de l'Institut Mauritanien des Recherches Scientifiques (IMRS). Agrandir l'image (© IMRS) La tradition orale est malheureusement fortement menacée. L’Institut Mauritanien de Recherches Scientifiques (IMRS) dispose de centaines de bandes magnétiques d’enregistrements de la tradition orale. Cette collection a permis durant le projet TOTEM (1989-1994) de publier 5 ouvrages littéraires grâce à un financement de la Coopération Française. En 2000, le Projet Sauvegarde et Valorisation du Patrimoine National (PSVPCM), financé par la Banque Mondiale a permis, pour sa part, de réaliser la transcription primaire de ces archives sonores dont le contenu a été consigné sur des registres, puis saisi et enregistré sur un CD-Rom de 12 000 pages. Plus récemment des campagnes de recueil de traditions orales ont permis de mettre en place une nouvelle collection d’enregistrement qui a donné lieu à la publication de trois brochures sur la Culture immatérielle féminine dans le cadre du projet (CIF) financé par l’UNESCO L'ambassadrice Müller-Holtkemper à l'Institut mauritanien de recherches scientifiques (IMRS). Agrandir l'image (© Ambassade d'Allemagne) . C’est la première collection de traditions orales connues dans le pays qui englobe des renseignements sur l’ensemble des groupes et des régions de Mauritanie dont une grande partie a été jusque-là ignorée ou déconsidérée. Le corpus du projet TOTEM, par exemple, s’est focalisé sur les régions de l’Adrar, du Hodh, du Tagant et de l’Assaba (Centre et Est mauritanien) pour corriger une prédominance du matériel antérieur provenant principalement du Trarza et du Brakna (Sud-ouest mauritanien). Tout dernièrement le projet CIF a privilégié les régions de la vallée du fleuve Sénégal pour équilibrer une masse de renseignements précédemment dominée par les zones non riveraines du fleuve. Des langues en extinction comme l’Azer ou le Berbère ont également fait l’objet de collecte ainsi que des cultures agonisantes comme celles des Imraguin.

L’objectif général du projet actuel est la sauvegarde et valorisation à des fins scientifiques, éducatives  et culturelles du fonds d’archives sonores de l’IMRS à travers l’introduction de nouvelles technologies de gestion des données garantissant un stockage optimal et un accès facile ainsi qu’une meilleure visibilité pour les générations de l’avenir.

La Poursuite du Projet

L'Ambassadeur visite l'Institut Mauritanien de Recherches Scientifique (IMRS). Agrandir l'image (© Ambassade d'Allemagne) Le conseil de La Fondation allemande Gerda Henkel Stiftung (The patrimonies initiative Funding) a accordé dans sa séance du 7 novembre 2016 une subvention d’un montant de 55 788 euros au profit du Projet TRADITIONS ORALES NATIONALES (TON). Cette enveloppe est destinée à financer le volet catalogage du corpus sonore de l’IMRS et la mise en ligne de sa base de données. Le projet TON, qui a déjà réalisé la numérisation intégrale des cassettes audio de l’IMRS se fixe pour objectif ultime d’éditer des ouvrages sur la base des sources orales de ce corpus.

Traditions nationales orales

Manuscrit sur l'astronomie à Chinguetti