Le Blues du desert - Système théorique de la musique Maure

Le compositeur, chef d'orchestre et pianiste allemand Mike Herting, en coopération avec la Fondation Malouma en Mauritanie, a découvert une théorie musicale sophistiquée comprenant une multitude de gammes et une microtonalité de sixièmes de ton, jusqu'à ce jour ignorée du reste du monde.

Maalouma Agrandir l'image (© Isabel Fiadeiro) La sénatrice Maalouma bint Meidah, l'une des chanteuses les plus populaires du pays et qui jouit d'une renommée internationale, créa une fondation pour la conservation de la culture mauritanienne. Craignant que la musique maure ne finisse par tomber dans l'oubli, Maalouma a demandé à Mike Herting de procéder à l'enregistrement et la transcription de la théorie musicale de la musique maure à l'aide d'une notation occidentale.

Mike Herting avait la chance d'être face à des maîtres de la musique mauritanienne qui étaient non seulement prêts à tout lui expliquer, mais encore l’avaient pour ainsi dire assuré d'enregistrer et de répertorier la totalité de leur connaissance de cette musique traditionnelle. Il comprit rapidement pourquoi personne ne s'était tenté à faire de plus amples recherches sur la partie théorique de la musique maure. Sans la présence constante de musiciens aguerris qui tentent aussi bien que possible d'expliquer leur art, toute musique étrangère est difficilement compréhensible. Dans le cas de la musique maure et de ses microtonalités, ce serait une tâche herculéenne, rendue encore plus ardue par le hassaniya, langue parlée par une population relativement peu nombreuse.


Maalouma & Mike Agrandir l'image (© Isabel Fiadeiro) Lors des années suivantes, Herting passa de plus en plus de temps à Nouakchott. Ils bougeaient en cerclesconcentriques vers leur cible, à savoir la compilation de l'héritage musical mauritanien. Ils jouaient et écoutaient encore et encore les mêmes gammes et modulations. Là où Herting n'entendait auparavant que des notes noires, c'est-à-dire des zones de microtonalité, il pouvait désormais percevoir des hauteurs tonales distinctes. Ils commenҫaient à découvrir les premières relations entre divers éléments.

Aucun d'entre eux ne connaissait l'existence d'un système tel ils l'avaient découvert. Maalouma l'avait peut-être cependant pressenti.

Tidinit Agrandir l'image (© Mike Herting)

Musique Maure

Ardine

Ce projet put être réalisé à travers une cooperation fructueuse entre Mike Herting, Maalouma et sa foundation, les musiciens impliqués, l’institut Goethe à Dakar sous la direction de Dr. Jeismann et l’Ambassade d’Allemagne à Nouakchott.