Projet renforcement des capacités de la Police Nationale

GIZ-Projekt Agrandir l'image (© GIZ) Depuis février 2013, la GIZ met en oeuvre pour le compte du ministère fédéral allemand des Affaires étrangères le projet de Renforcement des Capacités de la Police Nationale (RCPN).

Ce projet dont l’exécution doit s’étendre jusqu’en décembre 2018, est partie intégrante d’un programme régional mis en oeuvre depuis 2008 dans plusieurs pays d’Afrique et dont l’objectif consiste à améliorer la sécurité intérieure à travers le renforcement structurelle de la police nationale dans les pays d’intervention.

Dans le cadre de la mise en oeuvre de phase 2 du programme (2013-2015), outre la Mauritanie, deux autres pays de la sousrégion (le Tchad et le Niger) bénéficient également des activités d’appui à la police proposées par la GIZ. En phase 3 du programme (2016-2018), les projets envisagés seront mis en oeuvre dans les pays de Côte d’Ivoire, République Démocratique du Congo, Niger, Soudan du Sud, Nigeria et en Mauritanie.


En Mauritanie, ces activités sont le fruit de l’évaluation réalisée sur le terrain par l’équipe du projet RCPN et des résultats de l’atelier de planification organisé en février 2013 en étroite collaboration avec la DGSN.

Les objectifs du projet

Le renforcement des capacités de la police nationale mauritanienne dans le cadre la sécurisation des frontières et la professionnalisation des effectifs.

Approche

GIZ-Projekt Agrandir l'image (© GIZ) L’approche de la GIZ élaborée en étroite collaboration avec les directions compétentes au sein de la DGSN, allie appui organisationnel et renforcement des capacités de gestion de la
police nationale à des mesures ciblées de formation. Elles sont complétées par une composante matérielle incluant notamment des travaux de construction et de rénovation d’établissements de formation, ainsi que l’approvisionnement en équipement des forces de police.

Les axes d’intervention

Nouveau poste frontalier à Boghé Agrandir l'image Nouveau poste frontalier à Boghé (© Pierre Jaubert) L’Axe 1 d’inter vention consiste à appuyer la police
nationale en vue du renforcement de la sécurité aux frontières de la Mauritanie:


Tandis que deux postes frontaliers (Sylla et Koundel dans le Wilaya Gorgol) sont en cours de construction, trois autres postes sont déjà pleinement opérationnels grâce à la construction et à l’équipement du poste frontalier de Boghé (Wilaya Brakna) et la fourniture d’équipements spécialisés et de matériels de bureau aux deux postes frontaliers portuaires de Nouadhibou.

En complément, les effectifs de ces postes ont bénéficié d’une formation en informatique incluant l’utilisation du logiciel de gestion des frontières SIRP. Pour finir, le projet RCPN appauye le processus d’élaboration de référentiels formation et du plan de formation de la Police de l’Air et aux Frontières (PAF).

L’Axe 2 d’inter vention vise à renforcer les capacités de DGSN dans le domaine de l’organisation du secteur de la formation :
Dans le cadre du processus de réorganisation du secteur de la formation de la police nationale, le projet RCPN a procédé à la réhabilitation de l’Ecole de Police (ENP) située à Nouakchott.


Par ailleurs, après avoir accompagné le processus d’élaboration par la DGSN de la stratégie de formation de la formation, la GIZ appuye désormais la mise en place de son plan opérationnel à travers notamment la mise en place de cellules de formateurs, l’élaboration du statut de formateur et la modernisation des textes régissant le secteur de la formation. En complément, la direction chargée de la formation a bénéficié de formations et d’équipements destinés à renforcer les capacités organisationnelles de son personnel

Equipement bureau policier Agrandir l'image Equipement bureau policier (© GIZ)

L’Axe 3 d’inter vention a pour objectif l’amélioration du fonctionnement de la justice pénale à travers le renforcement du rôle de la Police Technique et Scientifique (PTS):


A cette fin, le Service National de la Police Technique et Scientifique (SNPTS) a bénéficié d’un cycle complet de trois sessions de formation de spécialisation à l’identification judiciaire, à l’intervention sur les scènes de crime et à la rédactionde rapport d’intervention. Au préalable, le projet RCPN avait appuyé la réforme du fichier criminel et sa mise aux normes Afis.

Des policiers prenant des empreintes. Agrandir l'image Des policiers prenant des empreintes. (© GIZ)
De nouvelles fiches d’empreintes ont été élaborées puis adoptées à la fois par la police nationale et par la gendarmerie nationale. La réussite d’un tel processus repose sur l’implication de l’ensemble des forces de police du pays. C’est la raison pour laquelle, 28 agents de police travaillant au niveau des commissariats de police de Nouakchott ont déjà été formés à la signalisation judiciaire pour assister le SNPTS dans l’accomplissement de sa mission. La réhabilitation des bureaux du SNPTS, la fourniture d’équipements spécialisés et d‘un véhicule contribuent également à la réalisation de cet objectif.


Source: Fiche d'information PRCPN [pdf, 1,189.03k]

Police Nationale

Le projet en bref:

- Durée: janvier 2013 - décembre 2018

- Commettant: GIZ commissionné par le ministère fédéral allemand des Affaires Étrangères

- Tutelle et Partenaire: Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN)

- Zones d'intervention: Niveau national

- Budget: 4,462 Mio EUR (2,362 Mio EUR jusqu'à 2015; 1,8 Mio EUR jusqu'à 2018)

Source: La GIZ à Nouakchott

Atelier de Travail du Projet RCPN

ouverture de l'atelier de travail police 2017

L’Ambassadeur Müller-Holtkemper a présidé l’ouverture de l’atelier de l’évaluation et de planification du projet de renforcement des capacités de la police nationale. En présence du Directeur général adjoint de la police, Mohamed Lemine Ahmed, elle a rappelé la volonté de la République fédérale d’Allemagne, d’appuyer la sécurité en Mauritanie et a salué les efforts consentis de la police dans le domaine de la sécurisation des frontières et de la lutte contre le crime organisé.

L'Allemagne soutient la DGSN

Le Chargé d'Affaires a.i. A. Dauth remet des équipments numériques et des tests de dépistage de drogue à la DGSN le 11 Mars 2015

A l’occasion de la visite du collège de police Basse-Saxe et du BKA (Bureau Fédéral allemand de police judiciaire) en Mauritanie en Mars 2015, le Chargé d’Affaires a.i. A. Dauth a remis des équipments numériques et des tests de dépistage de drogue pour le travail de la DGSN.

Inauguration de bureaux de police

La Chargée d'Affaires a.i., Mme Carola Müller-Holtkemper, a pris part à l'inauguration des bureaux de la police technique scientifique mauritanienne le 6 mai 2014

Le 6 mai 2014, la Chargée d'Affaires a.i., Mme Carola Müller-Holtkemper, a pris part à l'inauguration des bureaux de la police technique scientifique mauritanienne qui a eu lieu dans le cadre du projet de Renforcement des Capacités de la Police Nationale (RCPN) mis en oeuvre par la GIZ pour le compte du Ministère fédéral allemand des Affaires Etrangères.

Inauguration du poste frontalier de Boghé

Photo de groupe avec les représentants de la DGSN et du poste frontalier de Boghé

Le 7 décembre 2013, le Chargé d'Affaires, A. Dauth, a inauguré le nouveau poste frontalier de Boghé au fleuve Sénégal. Ce projet est financé par le Ministère fédéral des Affaires Étrangères et mis en oeuvre par la GIZ.